L’origine du nom onTau est liée à Mgr Pierre-Marie Théas. En effet, c’est pour éditer un texte jamais publié de ce grand évêque, que cette maison d’édition a été créée. Or Mgr Théas était alors évêque de Montauban et son évêché se trouvait sur la terre de l’ancienne abbaye de Montauriol. La répétition de la double syllabe ontau a certainement été prémonitoire, en raison du Tau.

Le Tau est une lettre très ancienne qui, en phénicien, signifiait « la marque ». Dans la Bible, on retrouve cette lettre chez le prophète Ézéchiel. Le Seigneur lui dit : « Passe à travers la ville, à travers Jérusalem, et marque d’une croix au front ceux qui gémissent et qui se lamentent sur toutes les abominations qu’on y commet » (Ez 9, 4). Ézéchiel trace un Tau sur le front des hommes et des femmes à sauver.

Plus tard, le Tau a été rendu célèbre par saint François d’Assise. En raison de son amour de la croix, saint François en a fait sa signature et les franciscains leur symbole.

Le « on » de onTau vient du latin homo, homme, qui veut dire « les gens » ou « tous ».

onTau peut donc signifier : Tous sauvés.

Nous sommes au cœur de l’Espérance chrétienne.

Illustration : Ézéchiel marquant du Tau ceux qui seront sauvés – détail d’un vitrail de la Sainte-Chapelle, Paris (XIIIe siècle).